Veille stratégique

 La Veille Stratégique se définie comme : « l’observation et l’analyse de l’environnement scientifique, technique, technologique et économique de l’entreprise pour en détecter les menaces et saisir les opportunités de développement » « La Veille Stratégique est un système d’aide à la décision qui observe et analyse l’environnement scientifique, technique, technologique et les impacts économiques présents et futurs pour en déduire les menaces et les opportunités de développement. Elle s’appuie essentiellement sur les informations ayant un caractère stratégique ou décisions importantes lui associant le terme de veille stratégique » David Coudol & Stéphane Gros Détecter les menaces : mieux vaut prévenir que de guérir. Il est indispensable à une entreprise qui veut être présente sur le marché de connaître les risques qu’elle peut rencontrer par rapport à son domaine d’activité. Cette équation, je dirais même ce postulat, de risques/prévention permettra s’il est bien « calculé » de saisir les opportunités de développement : créer de nouveaux produits, devenir plus performant, mieux vendre, et surtout d’obtenir un avantage compétitif. Une veille peut donner à l’entreprise un avantage compétitif relativement durable, car pour que les concurrents puissent se mettre à niveau il faudrait qu’ils développent leurs produits ou services afin qu’ils soient aussi compétitifs à voir plus compétitifs. Objectifs La veille met en jeu les observateurs, les experts et les décideurs. La veille va permettre d’identifier et de collecter des informations qui s’adressent aux décideurs de l’entreprise. Elle va permettre à l’entreprise de :

•Comparer son savoir faire et le développer.

•Choisir un projet.

•Mettre en place un projet d’innovation.

•Recentrer ou au contraire diversifier les activités de l’entreprise.

•Acheter ou vendre des licences.*

Comparer son savoir faire et le développer : quel est l’état de la concurrence dans le domaine d’activité de notre entreprise ?. A quel niveau d’innovation et de recherche sont arrivés les entités recherche et développement (R&D) concurrentes ?. Cette « étude » nous permettra d’évaluer notre position au niveau de la recherche, ainsi nous pourrions réorienter ou continuer notre politique de R&D. Choisir un projet : il nous faut vendre, prendre des parts du marché, cibler et atteindre une plus grande clientèle. Quel produit, devrons-nous, mettre sur le marché pour séduire le client ?. Notons que ce produit peut ne pas être inscrit dans la politique de l’entreprise, dans ce cas là on parlera de diversification des activités de l’entreprise. Mettre en place un projet d’innovation : il existe déjà, sur le marché, un produit qui séduit le client . Pourquoi ? Comment ? Où ? Par qui ? Combien ?. Il faudrait le reprendre pour le modifier, le développer, l’INNOVER !. Le rendre plus performant, plus ergonomique, plus efficace et si possible moins cher. Recentrer ou au contraire diversifier les activités de l’entreprise : le produit ciblé rentre dans la politique de l’entreprise : il faut centrer les activités sur lui pour mieux vendre. Le produit ne rentre pas dans la politique de l’entreprise mais peut être exploité par l’entreprise : il faudra mettre en place d’autres activités dans le but toujours de vendre. Acheter ou vendre des licences : l’entreprise ne pourrait supporter les frais de recherche et de développement sur le produit ciblé. De plus d’autres sociétés sont déjà bien avancés dans ce domaine et ont préalablement déposé un ou plusieurs brevets sur leurs innovations. Il vaudrait mieux acheter une licence et exploiter les résultats obtenus. e l’entreprise pour en détecter les menaces et saisir les opportunités de développement » « La Veille Stratégique est un système d’aide à la décision qui observe et analyse l’environnement scientifique, technique, technologique et les impacts économiques présents et futurs pour en déduire les menaces et les opportunités de développement. Elle s’appuie essentiellement sur les informations ayant un caractère stratégique ou décisions importantes lui associant le terme de veille stratégique » David Coudol & Stéphane Gros Détecter les menaces : mieux vaut prévenir que de guérir. Il est indispensable à une entreprise qui veut être présente sur le marché de connaître les risques qu’elle peut rencontrer par rapport à son domaine d’activité. Cette équation, je dirais même ce postulat, de risques/prévention permettra s’il est bien « calculé » de saisir les opportunités de développement : créer de nouveaux produits, devenir plus performant, mieux vendre, et surtout d’obtenir un avantage compétitif. Une veille peut donner à l’entreprise un avantage compétitif relativement durable, car pour que les concurrents puissent se mettre à niveau il faudrait qu’ils développent leurs produits ou services afin qu’ils soient aussi compétitifs à voir plus compétitifs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :